dimanche 1 octobre 2017

Bilan du mois → Août et Septembre 2017


Heyyyyyyyyy !
Je suis de retour !!!! Enfiiiiiin !!!!! Ca fait tellement longtemps que je n'ai pas publié. J'ai tant de retard, c'est monstrueux ! 😱 
Comment se sont passées vos vacances ? Votre rentrée ? Pour ma part, j'aurais bien prolongé le mois d'août plus longtemps 😂 Cette année, je suis entrée en première S et je dois dire que je le regrette un peu : il y a vraiment beaucoup de chiffres.
Il n'empêche que cette rentrée m'a fait un choque. 3 mois de vacances et d'un coup des devoirs, c'est rude.Tellement rude que je voulais dormir dès 21h, tellement rude que j'ai mis deux semaines à lire un livre de 200 pages même pas. Enfin bref, c'était le petit racontage de vie, je me tais et je vous montre mes lectures.

                                                  Mes lectures du mois d'Août : 


 

 


   





Oulala c'est loin tout ça !
J'ai donc débuté ce mois d'août avec un recueil de nouvelles, A quoi tu ressembles ? de Magali Wiéner, recueil que j'ai adoré !
Ensuite, j'ai repris de la SF avec Lotto girl de Georgia Blain ainsi qu'avec Aussi libre qu'un rêve de Manon Fargetton
Puis vint la décadence. Je me suis fait une relecture complète des Harry Potter de J.K.Rowling.
Entre certains tomes, je faisais des pauses, et j'ai relu les deux premiers tomes de Wicca de Cate Tiernan ainsi que les deux premiers tomes de Tara Duncan de Sophie Audoin-Mamikonian.
Ensuite, j'ai lu Le Livre des Baltimore de Joël Dicker que j'ai tout bonnement adoré ! (et j'ai pleuré à la fin) Encore plus que La Vérité sur l'affaire Harry Quebert.
Enfin pour terminer mes vacances, j'ai lu L'étranger de Albert Camus. Je comprends que ce soit un chef d'oeuvre d'analyse, l'existentialisme est le thème principal et la plume est très belle, néanmoins, ce ne fut pas ma lecture favorite de tous les temps comme elle le fut pour des amies.
Et j'ai aussi lu un petit livre qui coupe le souffle : Les Méduses ont-elles sommeil de Louisiane C. Dor

En tout, j'ai donc lu 17 livres rien que dans le mois d'août, dont 11 relectures. C'était donc un très bon mois de vacances.

                                        Mes lectures du mois de Septembre :


  


Juste avant la rentrée, j'ai relu Rouge Rubis de Kerstin Gier.
Ensuite, j'ai lu pour mon cours de français Genesis de Bernard Beckett. Ce livre est super, il est la preuve que les livres jeunesses peuvent aborder des sujets importants et philosophiques.
Comme j'avais lu le 1, j'ai continué ma relecture avec Bleu Saphir de Kerstin Gier.
Enfin, au CDI, j'ai trouvé une pépite que je voulais lire depuis longtemps : J'ai avalé un arc-en-ciel de Erwen Ji.

Tout cela nous fait.... attention calcul... 4 livres en 1 mois ! Minuscule différence avec août. On ne peut décemment pas dire qu'il s'agisse de mon meilleure mois niveau lectures....

Mes lectures du moments : 


  

En ce moment, j'alterne plusieurs livres. Je dois tout d'abord lire Le Rouge et le noir de Stendhal, qui soit dit en passant est une torture. Alors pour ne pas mourir d'ennuie, j'ai commencé Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens de Becky Albertalli. Néanmoins, je l'ai mis lui aussi en pause pour lire En attendant Bojangles de Olivier Bourdeaut.





Citations du mois :

J'en avais retenu plusieurs que malheureusement, j'ai oublié. Je ne vais donc vous en citer que deux :

"Tout changement implique la décadence"
Genesis de Bernard Beckett

"J'ai envie de parler de la rose et du rossignol, d'une belle nuit, d'une belle journée... mais la vie me tient par le poignet et je tombe jusqu'au fond de la réalité."
Paroles de Elsa Triolet                                                                               



Bon mois d'octobre à toussssssssssssss

mardi 15 août 2017

A quoi tu ressembles ? de Magali Wiéner

titre : A quoi tu ressembles ?
auteure : Magali Wiéner
édition : Rouergue
collection : Doado
nombre de pages : 144
parution : septembre 2017
coût : 10,70€
lecture n°58

Synopsis :

Plongée au cœur d’une bande, tous élèves d’une même classe. A tour de rôle, onze garçons et une fille viennent nous raconter une histoire vécue. Comment fait-on pour traverser l’adolescence et se projeter dans le futur lorsque les modèles renvoyés par les adultes sont trop défaillants ? Quel métier choisir, comment vivre son corps en pleine transformation, nouer sa première relation amoureuse etc. 



Mon avis : 

Merci aux éditions Rouergue pour cette super lecture.

A quoi tu ressembles ? C’est un livre de 13 nouvelles. Dix jeunes qui parlent, qui racontent un épisode de leur vie. Parce qu’on peut le dire, le passage de l’enfance à l’âge adulte c’est pas facile. On est coincé dans des cases, soumis à la réputation de nos parents et aux regards des autres. Tout un tas de choses changent et on peut vite être paumé. 

C’est de cette transition dont parlent Théo, Mario, Yoan, Maël, Diane, Yannis, Antonin, Jeff, Mika et Benjamin. Magali Wiéner les fait parler avec justesse, chacun ayant des émotions à faire resortir. 
Ces 13 nouvelles sont uniques, différente, mais toutes sont liées. 

J’ai adoré ce recueil, il m’a fait vibrée et les chutes m’ont stupéfaite. Elles tombent sans signes avant coureur comme une pierre dans de l’eau, de vraies chutes de nouvelles. Qui se serait douté du travail du père de Théo ? Qui aurait pensé à l’identité dont parle Yoan ?

Seul un point m’a dérangé dans cette succession d’histoires : je ne différenciais pas bien les personnages. Il faut dire qu’ils sont nombreux et que beaucoup apparaissaient dans les récits des autres. Cependant je n’ai pas trouvé que Magali Wiéner les avait bien définis. Et quand le narrateur changeait, l’écriture, elle restait la même, le style, les dialogues, rien ne différait. Cette partie est extrêmement difficile, donner une identité propre aux personnages, différencier la façon de penser de chacun… 


Des nouvelles très belles, des chutes incroyables, une écriture juste, des sujets difficiles. A quoi tu ressembles ? Frôle donc le coup de coeur. 

dimanche 13 août 2017

Lotto girl de Georgia Blain

titre : Lotto girl
auteure : Georgia Blain
traducteur : Alice Delarbre
édition : Casterman
nombre de pages :
parution : 13 septembre 2017
coût : 16€
lecture n°59

Synopsis : 

Ils se servent de nous. Parfois pour combler une lacune, parfois pour tester un nouveau profil. Ils se servent de nous pour les réglages, pour affiner un modèle. Nous ne sommes que des prototypes de travail. Ils encouragent nos parents, ou les soudoient. Le miens se sont entendus dire que je serais belle s’ils choisissaient l’option préconisée par BioPerfect.
Je l’ai dévisagée. Je n’avais jamais pensé qu’on puisse être autre chose qu’une Lotto girl. C’est-à-dire une fille particulièrement douée, au patrimoine génétique exceptionnel. Une fille unique en son genre… 




Mon avis : 


Merci aux éditions Casterman pour cette lecture


Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de dystopie.
Dans Lotto girl, le monde est gouverné par les Parents suite à l’Effondrement. La modification génétique prime sur tout et les gens dépensent des milles et cents pour avoir des enfants parfaits. Cependant, tous les sept ans, une loterie est organisée pour permettre aux personnes plus pauvres de bénéficier de cette modification. 
Fern est une de ces enfants. Elle a passé toute son enfance dans un paradis mais à l’âge de 17 ans, une question vient forcer son esprit : cela est-il bien ou mal ? 

Pour dire vrai, je n’ai pas trouvé de réponse dans ce livre. Les Opposants et les Parents échangent tour à tour le rôle de « gentils ». Finalement, c’est au lecteur de choisir qui, pour lui, devrait être blâmé. 

Concernant les personnages, j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à eux. Fern est égocentrique, et je n’ai pas eu l’impression que son séjour dans un camps avait changé quoi que ce soit. Malgré tout ce qu’elle a vécut, rien à faire, je n’arrivais pas à la prendre en pitié. 
Pour ce qui est des autres personnages, je ne sais quoi en penser. Leurs comportements étaient en perpétuel changement. Fern se méfiait d’eux et moi aussi du coup. A qui fallait-il faire confiance ? Ils étaient comme instables, un caractère pas très bien définis et une évolution sans queue ni tête. 

Je n’ai rien à dire sur la plume de Georgia Blain. Elle n’a rien d’exceptionnelle mais de toute façon, je trouve que dans un roman dystopique comme ça, il est difficile d’apprécier l’écriture à sa juste valeur. 

Passons à la fin du roman maintenant. La fin est, disons le, particulière. Elle apporte une petite touche d’humanité à Fern. C’est au lecteur de choisir ce qu’il a envie d’avoir lu. Mais, je trouve qu’une fin pareille est un peu facile. L’auteure ne se mouille pas et j’aurais préféré une fin bien posée, carrée, oserais-je dire plus complexe


En bref, Lotto girl est une dystopie comme on en voit beaucoup avez la seule différence, le fait que l’on ne sait si le système mis en place est bien ou mal. Pour moi, l’idée aurait pu être mieux exploitée, les personnages auraient pu être plus complexe. C’est un roman qui passe le temps. 

jeudi 3 août 2017

La Fourmi rouge de Emilie Chazérand




titre : La Fourmi rouge
auteur : Emilie Chazérand
édition : Sarbacane
collection : Exprim'
nombre de pages : 254
parution : 23 août 2017
coût : 15,50€
lecture n°57










Synopsis : 





Mon avis :

Merci aux éditions Sarbacane pour cette merveilleuse lecture 


« J’aime le passé. […] Peut-être parce qu’on ne peut pas y revenir et que nos mémoires défaillantes enjolivent tout. »
p217

Ce livre avait l’air léger, comique, sans prise de tête… Mais pas dut tout ! Ce roman, amusant certes, n’en reste pas moins puissant et nous fait ressentir de fortes émotions, toutes différentes. 

« On croit qu’on ne s’habituera jamais à certaines choses. Qu’on ne se remettra pas. Mais malgré soir, le plus souvent, on se fait à tout. »
p15

Vania Strudel n’a pas de chance. A la Roue de la fortune, elle a écopé d’une vie merdique. En plus de nom mi serviette hygiénique mi pâtisserie autrichienne, elle a un oeil qui part en vrille, une mère absente et un père dépeçant les animaux. Bref, elle est la présidente du club des Minables.

« Ca, c’est un peu l’histoire de ma vie. Vania Strudel n’appartient pas à la catégorie des nanas qu’on exhibe comme un trophée de pêche. Parfois, je rêve d’être un poisson tigre, qu’on tiendrait par la queue pour poser fièrement sur une photographie maladroite. Hélas, je suis toute une toute petite prise qui finira au fond de la glacière avant d’être proposée en friture. 
Cela étant… Si c’est vraiment mon destin, je dois tout faire pour être la meilleure petite prise possible dans la vie d’un pêcheur. Quel qu’il soit. »
p123

Tous les personnages (sauf la mère qui est vraiment une ordure de première!) sont attachants. Remplis de défauts et de problèmes, ils savent être drôles et savent surtout se relever. En clair, ils sont humains. Entre Vania qui est juste sensationnelle avec sa façon noire et désopilante de voir la vie et son père, incroyable lui aussi, qui est étrange, humiliant, gênant, mais au final adorable, ma lecture ne pouvait que bien se passer. 
Je me retrouvais donc avec une bonne brochette de personnages haut en couleurs, aux tempéraments différents et que je ne voulais pas quitter. 

«  Alors, d’accord. J’ose décider que je décide d’oser. Ou un truc du genre. Je vais fumer un cigarette. La première de toute mon existence. Et probablement d’un milliard d’autres.
Parce que je vais adorer ça. Elle me donnera un air désinvolte et sûr de moi. Elle magnifiera ma gestuelle. Elle sera le prolongement de ma main. Elle m’autorisera l’accès au coin des fumeurs, où les lycéens en vue ont leur propre zone réservée : celle de la coolitude absolue (Grégoire y passe d’ailleurs chaque seconde de son temps libre…)
Si je m’y met correctement, aves des efforts et de la persévérance, je gagnerai peut-être une voix un peu plus rauque. Légèrement éraillée. Incroyablement sexy,  surtout. Et mes cheveux, s’ils ne cesseront pas d’utre filasses, dégageront au moins cette odeur de tabac froid hyper attirante. 
Je m’assois à côté de Rachel et chope la cigarette. Je pose mes lèvres sur l’emprunte rouge laissée par les siennes et aspire à plein poumons. 
Et je savou…
Wouah.
WOUAH qu’est-ce que c’est que cette MERDE ?!
Si ce le diable a un goût c’est celui-là ! Ma gorge crame, ma langue a des relents de cordon bleus périmés et j’ai instantanément envie de vomir. »
p83

Emilie Charzerand possède une plume époustouflante. Vania s’exprime de façon naturelle et pourtant dans son vocabulaire son casé des mots tels que coït, poubelloscope et bien d’autres encore. Ce qui rend les phrases géniales !

Ce livre, c’est un bout de sa vie, un morceaux de son quotidien. Ce livre nous fait nous aimer tels que nous sommes, avec tous nos défauts et nos bizarreries. 

« - Tu vois : les choses sont parfaites telles qu’elles sont. Si on avait eu le pouvoir de décider, on aurait tout fait autrement, c’est quasi sûr, mais au final on aurait eu super tort. Je crois pas que l’important soit d’avoir le choix. L’important, c’est ce qu’on fat d’une situation qu’on a pas voulu. Je n’ai pas choisi ma maladie. Je n’ai pas choisi que mon père se tire comme un connard. Je ne t’ai pas choisi pour amie. Et toi, tu n’as pas choisi ton ptôsis,[...], et la compagnie de la boule puante sur pattes de Considérant. On ne va pas se mentir. 
[…]
  - Pourtant, c’est ce qu’il nous fallait. C’est ce qui nous convient.

Ok. Alors ce serait ça, bonheur : accepter les choses et les gens tels qu’ils sont pour en tirer le meilleur ? …  »
p235

En définitive, ce livre est un rayon de soleil. C'est une hymne à la joie, à la vie. C'est un anti dépresseurs de la plus haute qualité. C'est un livre à lire et à relire.

mardi 1 août 2017

Bilan du mois → Juillet 2017



Helloooooo !
Alors ? Comment s'est passé votre premier mois de vacances ? Pour ma part, étant en vacances depuis le 7 juin (vive l'année de seconde 😍😂) j'ai l'impression que les cours reprennent. Il me reste un mois bon sang de bois pourquoi tout gâcher ?!
Donc, sans plus attendre et en arrêtant de parler rentrée, faisons un petit récapitulatif de ce mois de juillet...

Mes lectures de juillet



J'ai donc débuté juillet avec L'Alchimiste de Paulo Coelho qui se trouve être un merveilleux conte philosophique. Comme beaucoup de monde, j'aime profiter des vacances pour lire des classiques, et je les ai enchaînés ! Entre Andromaque de Jean Racine (une merveille), Les femmes savantes et Les Fourberies de Scapin de Molière (deux bonnes comédies) et Horace de Pierre Corneille (tragédie sublime mais complexe), je me suis tout de même permise un petit écart. Comment écrire comme un cochon de Anne Fine qui est un roman pour enfant et que j'ai bien aimé. J'ai ensuite lu Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig ainsi que Brise-glace de Jean-Philippe Blondel, un magnifique roman coup de poing dont malheureusement, je n'arrive pas à parler. J'ai enfin terminé ce mois de juillet avec Le Cid de Pierre Corneille et La Fourmi rouge de Emile Chazérand.

En tout, cela fait 10 romans, avec dedans aucune déception ! Ces 10 romans étaient tous de super lectures que j'ai adoré !

Ah ! J'ai aussi (re)lu Les Années de la terreur de Buffy Mars qui est une fanfiction de l'époque des Maraudeurs. Je suis fan de cette période !!!!😍😍😍

Mes acquisitions du mois : 
Résultat de recherche d'images pour "néons belloc"Résultat de recherche d'images pour "iznogoud président"Résultat de recherche d'images pour "la femme d'un autre et le mari sous le lit"
Résultat de recherche d'images pour "la dame pale"Résultat de recherche d'images pour "a la place du coeur"Résultat de recherche d'images pour "aussi libre qu'un rêve"

Mon père m'a offert Néons de Denis Belloc, qui a juste l'air génial ! A l'été de l'escale du livre de Bordeaux, ils offraient des bandes dessinées, et j'ai eu Iznogoud Président. Ne lisant pas trop de bd, je l'ai offerte à mon frère. Ensuite, alors que je m'étais faite la promesse de ne pas acheter de livres, j'ai craqué et j'ai acheté (dans le rayon 2€ mais tout de même, j'ai faillit) La Femme d'un autre et le mari sous le lit de Dostoïevski ainsi que La Dame pâle de Alexandre Dumas. Pour finir, lors de Partir en livre, j'ai eu A la place du coeur tome 1 de Arnaud Cathrine ainsi que Aussi libre qu'un rêve de Manon Fargetton. Verdict ? 6 livres en plus, ma pal ne va jamais diminuer ! 


Citations du mois : 

Dans tous mes livres lu, j'ai aimé tellement de passages... Voici seulement les trois qui m'ont le plus marqués.

"Tu n’as frappé mes yeux d’un moment de clarté
Que pour les abîmer dans plus d’obscurité.
Sabine dans l'acte III, scène I, Horace de Pierre Corneille

"Et il sort de mon coeur des gouttes de sang, de la sueur et des larmes."
Siberia de Umerto Giordano 

"J'aime le passé [...] Peut-être parce qu'on ne peut pas y revenir et que nos mémoires défaillantes enjolivent presque tout. "
p 217 La Fourmi rouge de Emile Chazérand


Mes articles : 

Ce mois-ci je pense que j'ai cartonné : 11 articles postés ! 

Tout d'abord, le mensuel bilan de juin
Ensuite deux tag HP : La Salle sur demande et le Véritaserum
Les chroniques de L'Alchimiste de Paulo Coelho ansi que d'Andromaque de Jean Racine
Un CLQLV
Les chroniques des Femmes savantes de Molière, des Fourberies de Scapin de Molière (expresse) de Horace de Pierre Corneille et dVingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig.
J'ai terminé juillet avec le tag Vive les vacances !


Qu'ai-je fait durant juillet ?

Duran ce mois, je n'ai fait que bouger ! Je passais quelques jours par-ci, quelques jours par là... J'ai l'impression d'avoir vécu 3 mois ! Ce que je fais principalement c'est lire, me reposer, prendre soin de moi... Je profite tellement de ces vacances, j'en avais tellement besoin. Je ne veux pas penser à la rentrée, à la première S... Je vis au jour le jour et c'est génial. 
Bon, il faut tout de même que je révise un peu, que je n'oublis pas les maths et surtout que je me mette à jour dans le grec ancien. Car je dois être aussi folle que Bellatrix mais je recommence le grec à la rentrée (rappelons que j'ai donc un an de retard). 
Mais oublions, ce blog n'est pas un racontage de vie hein (bien que je me laisse un peu aller parfois...) 

Durant ces vacances, j'ai "visité" plusieurs librairies (oui monsieur, moi je visite des librairies !) 
et je compte vous faire un article dessus à la rentrée 😉


Autre chose dont il me semble important de parler c'est bien sûr l'évènement Partir en livre ! Le 19, j'ai été bénévole à l'Eté de l'Escale du livre. Y'a pas grand chose à dire dessus mais j'ai adoré. Et ce n'est pas tout ! Le 27 et 28, la librairie Mollat (à Bordeaux) organisait Lire en Bandes Organisées, un évènement autour des mangas, des bd, des comics et de la Fantasy. Je me suis rendue le 28 pour le quiz sur La Passe-Miroir de Christelle Dabis en compagnie de Chinmoku du Monde fantasyque (t'as vu je pensé à toi 😜). Evidemment, nous n'avons pas fait les choses à moitié et nous étions donc déguisées ! Si vous êtes passés par là, vous avez pu voir un Farouk (pas grandeur nature hélas) et une petite Ophélie (que l'on ne reconnaissait pas tellement elle était cachée par son écharpe). Alors, qui était qui ? 😉


Je ne sais pas ce que j'ai en ce moment mais je mets des emojis partout, quelle est cette maladie ???? 😱😱😱😂


Bon, je vois que je vous ai concocté un bon gros pavé alors je vais m'arrêter là. 


Je vous souhaite à tous un très bon mois d'août. Profitez, reposez-vous et lisez bien !