MENU

mercredi 20 mai 2015

N'y pense même pas! de Sarah Mlynowski




 titre : N'y pense même pas !
 auteur : Sarah Mlynowski
 traducteur : Claudine Richetin
 édition : Albin Michel
 collection : Wiz
 nombre de pages : 228
 genre : fantastique, girly
 pour : 13 ans
 prix : 13,90€








     Résumé :
 Tout juste vaccinés contre la grippe, les élèves de seconde B du lycée Bloomberg ont bien plus qu’un petit bleu dans le bras et un léger mal de tête en guise d’effets secondaires ! Les voilà capables de lire dans les pensées des autres : leurs amis, leurs parents, leurs amoureux. Maintenant, tout le monde sait que Tess est folle de son meilleur ami Teddy, que Mackenzie a trompé Cooper et que l’infirmière du lycée fut autrefois stripteaseuse ! Même si la vie devient délicieuse - pour réussir un contrôle, il suffit de lire dans les pensées du 1er de la classe, pour ne pas subir de rupture amoureuse, on peut prendre les devants et éviter ainsi l’humiliation - ne plus avoir de secret les uns pour les autres peut créer une certaine cacophonie, générer des disputes et des rancœurs, voire des vengeances…
    
     Mon avis :
J’ai bien aimé cette lecture. Facile à lire, agréable, légère : c’était exactement ce qu’il me fallait ! On suit Olivia, Pi, Tess, Mackenzie, Cooper et tous les élèves de seconde B. dans leur « apprentissage » de la télépathie. Et oui, à cause de vaccins défectueux, ils se retrouvent à pouvoir lire dans les pensées.



Au départ, mon personnage préféré était Pi, elle était brillante, un peu commandante, puis je me suis rendu compte que c’était une vraie garce. Elle est imbue d’elle-même, se croit la meilleure, et veut tellement être exceptionnelle qu’elle induit les autres en erreur. Non, vraiment, j’ai vite changé d’avis.

Olivia me paraissait naïve, peureuse, mais au fil de l’histoire, elle prend confiance en elle. La télépathie lui a vraiment été bénéfique, je crois même que c’est la seule.

En revanche, elle n’a pas aidé Cooper, loin de là. Elle lui a ouvert les yeux, mais il aurait préféré les garder fermé.

Quant à Mackenzie, elle ne lui a pas attiré d’ennuis, elle les a juste montrés aux autres. Mackenzie a fait beaucoup d’erreurs qu’elle croyait pouvoir garder secrètes, mais non. Ses bêtises ont été dévoilées au grand jour, et elle a dégringolé de sa place de « reine ». Malgré tout, je n’arrivais pas à savoir si je voulais la plaindre ou non.



Même si j’ai bien aimé la plume de l’auteure, je l’ai trouvé trop enfantine, surtout concernant les personnages. Ils n’étaient pas assez étoffés, recherchés, je n’arrivais pas à les cerner. Tantôt je les aimais bien, tantôt je les détestais. A mon gout, il y en avait trop, dont beaucoup qui ne servaient pas à grand chose.



A part ça, j’ai passé un moment très agréable, sans casse-tête. Un bon lire à lire quand on veut se changer les idées, mais sans plus.



vendredi 8 mai 2015

Les Chroniques Lunaires T2 de Marissa Meyer



titre : Les Chroniques Lunaires
tome 2 : Scarlet
auteur : Marissa Meyer
éditeur : Pocket Jeunesse
nombre de pages : 476
genre : science-fiction
pour : 13 ans
prix : 17,90€












En mai, fait ce qu'il te plait ! Voilà ce que je devais faire pour mon challenge de cette année : acheter un livre depuis longtemps dans ma wish-list. Mais comme celui que je voulais n'était pas à la librairie, je me suis rabattue sur Scarlet,  un livre que je voulais aussi depuis pas mal de temps (avant même d'avoir lu le tome 1 ;) Et je ne suis pas déchue. L'histoire est aussi bien que sa couverture est belle.




Attention Spoiler!

Nous retrouvons Cinder après de terribles révélations. En plus des points de vues de Cinder et Kai, apparaît celui de Scarlet, qui vous l'aurez deviné à son nom et à la couverture est le Petit Chaperon Rouge.

Scarlet, jeune fille européenne, recherche sa grand-mère disparu depuis quelques semaines. Elle ne connaît Cinder que par les médias et ne se doute pas un instants que leur destin sont liés.

Cinder doit s'échapper de la prison de New Beijing et arrêter la reine lunaire, Levanna. Malgré tout le poids qu'elle a sur ses épaules, elle reste fidèle à elle-même avec son tempérament casse-cou et assez brute. Elle a du mal à se faire à son nouveau statut, et dans ces moment elle, elle me paraissait fragile et enfantine, ce qui ne m'a pas dérangé au contraire, (tout le monde à le droit de craquer et de s'effondrer) mais chaque fois, elle se relever. 

J'aurais bien aimé que Kai soit plus présent, et que Cinder et lui soit enfin ensemble, je l'attends quand même depuis leur rencontre. J'espère que se sera leur tour dans le tome 3.

Entre tous ces personnages, on n'a pas le temps de souffler, on est pris dans un tourbillon d'émotions, de dangers, de suspens… La plume de Marissa, facile, enfantine, est parfaite pour ces contes  revisités. Elle est légère et grave en même temps. Je trouve qu'elle arrive parfaitement à mêler contes, légendes et science-fiction, guerre

La fin laisse présager une bonne suite dans Cress avec un nouveau personnage, devinez lequel. Mais je ne pense pas me le procurer tout de suite, avec l'achat des deux premiers tome en une semaine, mon argent mon argent de poche en a pris un coup. Et puis, le dernier tome n'est pas encore publié, il sortira en VO en automne, donc surement en 2016 chez nous. Je les deux en même temps ;)

dimanche 3 mai 2015

Les Chroniques Lunaires de Marissa Meyer




titre : Les Chroniques Lunaires
tome 1 : Cinder
auteur : Marissa Meyer
éditeur : Pocket Jeunesse
existe en poche
nombre de pages : (grand format) 413
genre : science-fiction
pour : 13 ans
prix : 17€90 ou 6€33








     Pour vous donner envie :
Les humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille…

     Ce que j'en ai pensé :
Depuis que j’avais vu la couverture du tome 2 que je trouvais tout simplement sublime, je n’avais qu’une envie : l’avoir dans ma bibliothèque. Mais avant, il fallait lire le tome 1, dont la couverture est, elle aussi, magnifique.

Cinder est une jeune cyborg, ce qui lui pose quelques soucis. Sa famille la méprise et la traite comme une servante. J’ai bien aimé le fait qu’elle ne soit pas comme les autres filles du pays : obnubiler par le prince. Mais ça m’a franchement sidérée quand elle ne se rendait pas compte de l’affection que lui portait le prince. Elle avait la tête sur les épaules, mais à certains moments, elle était vraiment naïve.

J’ai toujours adoré les contes de fée, Cendrillon, Le petit Chaperon Rouge, Blanche-Neige et les sept nains… C’est pourquoi un livre mettant en scène ma princesse préférée dans le futur m’a enchanté. On retrouve les caractéristiques les plus importantes de l’histoire d’origine mais le roman reste quand même bien modifié.


L’auteure a une belle plume et a vraiment bien réussie à me tenir en haleine, la preuve : je viens à peine de terminer Cinder que je veux déjà lire Scarlet. ;)