MENU

mardi 29 novembre 2016

Samedi 14 novembre de Vincent Villeminot



titre : Samedi 14 novembre
auteur : Vincent Villeminot
édition : Sarbacane
collection : Exprim'
nombre de pages : 213
parution : 2 novembre 2016











Synopsis :

Vendredi, 13 novembre 2015. B. était à la terrasse d'un café, quand les terroristes ont tiré. Son frère est mort, lui s'en sort indemne. 

Il quitte l'hôpital au matin, monte dans le métro. Son regard croise celui d'un passager. 

Il reconnaît le visage de l'un des tueurs et décide de le suivre.


Mon avis :

Samedi 13 novembre. Je n'écoute pas les informations, alors ce soir là, je me suis couchée sereine ou stressée, je ne sais plus mais en tout cas sans aucune pensée d'attentats. Samedi 14, je me suis levée c'est en arrivant à la danse que j'ai appris. J'ai appris que des gens s'étaient fait sautés durant un concert au bataclan, tuant et blessant des dizaines de personnes. J'ai appris que des gens avaient tiré sans sommation sur des personnes tranquillement installées à la terrasse d'un café, marchant dans la rue, écoutant un concert. J'ai appris ces monstruosités et je n'ai rien ressenti. Rien à part un vide. Un vide gigantesque et colossale. Un vide abyssale m'aspirant toute entière. J'ai vécu deux jours dans le brouillard, déconnectée. Et puis je me suis rendu compte, et j'ai pleuré.

Samedi 14 novembre n'est pas un roman biographique sur les attentats, c'est une fiction sur l'après, sur les réactions, sur l'espoir,
Ce livre est époustouflant.
Tellement que même maintenant, deux semaines après l'avoir lu, j'ai toujours du mal à en parler.
Ce livre est incroyable.
B. , un jeune homme se trouvant à la terrasse et ayant perdu son frère, voit l'assassin, et le suit.

Il y a tellement de choses à dire. Sur B. sur Leila, sur Marie, sur tous ces gens. Que dire, que taire ?
Ce livre est magique.
On arrive dans un huit-clos éprouvant et perturbant.
B. est perturbant. Métamorphosé par la vengeance, ses actes sont durs et choquants. Et la question est : à partir de quand nous paraissent-ils choquants ? A partir de quand nous disons que B. va trop loin ?

On se pose des questions, on réfléchit.
Cette lecture m'a tenue en haleine pendant deux heures. Deux heures pendant lesquelles j'écoutais Paint it black en boucle, deux heures pendant lesquelles j'étais stressée, deux heures pendant lesquelles mon coeur tentait de s'échapper de ma poitrine, deux heures pendant lesquelles mes yeux pleuraient à intermittence.

Ce livre est magnifique.
Ce livre est une merveille.

"- On part quand même. Trois mois. Six, peut être. Le temps qu'il faut.
- Qu'il faut pour quoi ?
Pour s'arrêter, pensa le jeune homme. Comprendre ce qui a foiré. Étudier, lire. Pardonner ce qui doit l'être et qui peut l'être. Devenir meilleur." 


"C'est pour cet instant où la beauté somme les spectateurs de ce taire, de voir, d'entendre, que Marie doit continuer. Pense-t-elle. Espère-t-elle. Parce que c'est la beauté qui peut sauver le monde."


Ps : j'ai eu la chance de pouvoir assister à une rencontre avec l'auteur. C'était une soirée dure et haute en émotions. J'étais ravie de rencontrer Vincent Villeminot et d'avoir fait dédicacer mon livre💕 J'ai   hâte de lire d'autres de ses romans et de le revoir lors du salon du livre à Montreuil.

Pps : je vous renvoie à l'article d'une amie qui parle magnifiquement bien de ce roman. Il s'agit de Shinmoku du Monde Fantasyque  

dimanche 27 novembre 2016

Le journal de Gurty, t-2 de Bertrand Santini



titre : Le journal de Gurty
tome 2 : Parée pour l'hiver
auteur : Bertrand Santini
édition : Sarbacane
collection : Pépix
nombre de pages : 154
parution : 2 novembre 2016
coût : 9,90€
lecture n°









     Synospsis :
Tremblez, chats, souris, écureuil, et poulet rôtis....
Gurty fête l'hiver en Provence dans un tourbillon de joie, de neige et d'éclats de rires !

     Mon avis :

Le journal de Gurty, c'est : de la joie, de la tendresse, des sourires, enfin bref, c'est la mignonneté incarnée ! (oui bon, je sais que ce mot n'existe pas)

Dans ce tome, Gurty est de nouveau en vacances mais c'est l'hiver ! Elle part avec son maître à la campagne et retrouve Fleur, sa meilleure copine, l'écureuil qui fait hihi, ... Elle rencontre aussi le club des CACA, Alcazar... Tout est prévu pour de joyeuses vacances sous la neige. Un seul bémol, la Pire, une des fiancées de son maître, qui est un peu trop collante au goût de Gurty.

Gurty est une petite chienne adorable. Elle est heureuse, quoiqu'il arrive, elle est heureuse. Et c'est génial ! Elle est si naïve et tellement mignonne ! Quand j'ai lu son livre, je n'ai eu qu'une envie, être elle. Oublier les cours, les devoirs, les problèmes et être heureuse. Être heureuse de jouer dans la neige, être heureuse de manger du chocolat et des knackis, être heureuse de faire peur aux rats, de se moquer du club des CACA ..... Elle nous donne de la joie de vivre. Que l'on ai 8, 13, 15 ans (et même adulte, j'en suis sûre), lire ce livre nous rend heureux. C'est un concentré de bonne humeur incroyable ! Et ce que cela fait du bien !

Gurty a cette naïveté adorable qu'on les enfants quand ils sont petits. Alors, lu par un plus grand, c'est tellement mignon. Je m'imagine moi, petite, faisant les mêmes réflexions ...

Aujourd'hui c'était la plus belle journée de ma vie depuis celle d'hier.

Gurty à un humour d'enfant, voir le monde à travers ses yeux est trop drôle. Elle fais des gaffes, mais toujours avec le sourire. Elle est tout le temps joyeuse, ou presque... Et c'est hilarant.

J'étais rayée de la carte zappée, biffée, niée, jetée aux oubliettes, dans le trou des toilettes, remisée au placard, tirez la chasse, merci et bonsoir.

En plus d'être adorable et drôle, notre petite Gurty est aussi une philosophe ignorée !

Certes le monde est vaste, et le chemin de la vie est parsemé de trous, de pièges et de crevasses. Il faut faire gaffe ! Mais pour les éviter, rien de plus facile : il suffit de ne pas tomber dedans. 

Que dire de plus ? Ce livre est comme tous Pépix, adorable ! Cette lecture qui fut de courte durée, (deux heures) je m'en souviens encore avec le sourire.

Signée : Andouille Hirsute

Merci aux éditions Sarbacane pour cette super lecture 💕

mercredi 23 novembre 2016

Lady Helen : Le club des mauvais jours de Alison Goodman




titre : Lady Helen
tome 1 : Le club des mauvais jours
auteur : Alison Goodman
édition : Gallimard Jeunesse
parution : 18 août 2016
coût : 19,50 €
lecture n° 63













     Synopsis :
Londres, Avril 1812....
Lady Helen Wrexhall s’apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l'espoir de faire un beau mariage. Mais une bonne de la maison disparait, des meurtres sanglants sont commis, la plongeant soudain dans les ombres de la Régence. Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d’étranges pouvoirs, mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d'insouciance pour rejoindre lord Carlston et basculer dans un monde terrifiant ?

     Mon avis :
Lady Helen m'a tout d'abord attiré par sa couverture qui est juste sublime, puis par son résumé. Une histoire fantasique se passant sous la régence anglais au 19e siècle. J'aime le fantasique et cette période me fait tout bonnement rêver, que se soit le langage, les vêtements, la façon de vivre, j'adore ! J'avais donc vraiment hâte de commencer cette lecture mais j'ai du attendre d'avoir fini les Lettres persanes de Montesquieu (que j'aimerais le brûler !!!) Je n'ai pas mis longtemps à le lire, deux trois jours, malgré sa grosseur conséquente, 561 pages. 

Nous suivons donc Helen, une jeune lady de 18 ans, qui va faire son entrée à la cours. Malheureusement, cela ne se passe pas comme prévu, elle se découvre certaines particularités et elle apprend l'existence d'une une facette sombre, terrifiante et inconnue du monde. En effet, des créatures sévissent dans l'ombre et Le club des mauvais jours, une organisation secrète mais gouvernementale, est sensé les arrêter. Après ces révélations, deux choix s'offrent à elle : oublier et continuer de mener sa vie ou combattre ces monstres et renoncer à beaucoup de choses, car au 19e siècle, une jeune femme ne se rend pas dans les endroits malfamés pour se battre. Bien entendu, d'autres facteurs sont à prendre en compte, la mort de ses parents, dans un tragique accident mais dont personne ne parle car il serait lié à une trahison, le duc de Selbourn, doux et attentionné mais qui n'a aucune connaissance de cette partie du monde et lord Carlston, un homme à la mauvaise réputation et qui se révèle fort intéressant. 

Nous sommes donc en plein dans de la fantasie doublée d'une légère romance (du moins pour l'instant) du 19e siècle. 

Les idées de l'auteure sont originales, elle crée un vrai monde caché dans l'ombre. Avec de nombreuses description, Alison Goodman arrive à passer d'une ambiance sombre et un peu glauque à une ambiance légère et frivole. Je ne saurais dire si mes passages préférés sont ceux concernant la magie ou ceux autour des bals et des robes. C'est ce mélange de tons qui m'a plu (et beaucoup beaucoup les descriptions des tenues ^^).
 
L'écriture est agréable et bien détaillée, le travail de recherches de l'auteure est énorme, elle a fait en sorte que tout coïncide, changeant juste quelques petites choses pour le côté fantastique.

Alors oui, c'est un gros pavé, mais ce bouquin est génial. Le côté espion, fantasie dans le "grand-monde" du 19e siècle, c'est un mélange juste parfait !

Ps : petites excuses, j'ai complètement délaissé le blog depuis une semaine ^^'

vendredi 18 novembre 2016

Tag #8 : Les Couleurs


Cette semaine, voici un tout nouveau tag, qui s'intéresse aux couvertures et particulièrement aux couleurs! Le but du jeu est de citer pour chaque critère un livre que vous avez lu ou que vous possédez. Les 12 critères vous permettront de passer en revue votre bibliothèque!

Un des mots du titre est une couleur

Le sorgho rouge de Ya Ding (je ne l'ai pas encore lu)

La couverture est en majorité jaune

Et soudain tout change de Gilles Legardinier

Tous les tomes de la saga sont dans les mêmes tons de couleurs

Les amours de Lara Jean de Jenny Han dans les tons pastels

Les couleurs de la couverture reprennent celles du drapeau de votre pays

L'ami retrouvé de Fred Uhlamn, collection Folio 

Le titre du livre est de couleur rouge

D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan

La couverture est aux couleurs de l'automne

L'Etrange cas du Docteur Jekyll et de Mister Hyde de R.L. Stevenson (ça me fait penser à un soir d'automne)

La couverture reprend uniquement 3 couleurs



Le Manoir tome 1 de Evelyne Brisou-Pellen (bleu, noir, blanc)

Il y a un effet de brillant sur la couverture



Sommeil Haruki Murakami (la couverture est magnifique, bleue et argentée)

La couverture est en majorité verte

Complètement cramé ! de Gilles Legardinier

La couverture est de votre couleur préférée (si jaune ou vert, le livre doit être différent de ceux cités précédemment) 

Mon doudou divin de Katarina Mazetti (je n'ai pas vraiment de couleur préférée...)

La couverture reprend au moins les 7 couleurs de l'arc-en-ciel (rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo, violet)

Ensemble c'est tout de Anna Gavalda (elles y sont toutes, non ?)

La couverture est noire et blanche 

Le voyage dans le passé de Stefan Zweig (que je n'ai toujours pas lu)

Voilà, j'espère que ce tag vous aura plu ! En retour, je nomine Julie et Emilie de L'ivre de rêves, Chinmoku du Monde Fantasyque et Aurélie et Laure de Two Girls and Books
Et vives les couleurs !!!! ^^

dimanche 13 novembre 2016

Challenge : Week-end à 1 000 #2 (bilan)



Coucou tout le monde !

Ce weekend se déroulait la 16eme et dernière session de l'année du week-end à mille. Et j'ai enfin pu y participer :)
Vous connaissez certainement le principe, lire mille pages entre le vendredi 19h au dimanche 23h59. Ce challenge a été créé par Lili du blog Lili bouquine, il est agrémenté d'un groupe Facebook où l'on s'encourage tous et où l'on partage toutes nos lectures. C'est ce que je préfère dans ce challenge (outre la lecture), ce côté partage.

Bon, rentrons dans le vif du sujet. La dernière fois, je n'avais pu lire que 520 pages (si vous voulez voir mon bilan en détails, suivez la flèche  ), mais cette fois, j'ai carburé ! Il faut dire que j'avais de super lectures et que cela faisait deux semaines que je n'avais pas lu autre chose que Les Lettres persanes de Montesquieu. 

Je sais que le challenge n'est pas fini, mais j'ai déjà prévu un article pour demain, alors....
A l'heure où je vous parle (17h23), j'en suis à 930 pages. Je dois préciser que bien que j'adore lire, je ne suis pas restée sous ma couette tout le week-end, ma grand-mère était là et j'avais des devoirs. N'empêche, que je suis plutôt contente de moi, et il me reste encore du temps ! (je mettrai certainement cet article à jour dans la semaine)

J'ai donc lu deux livres entiers et suis à la moitié d'un troisième.





J'ai commencé par Samedi 14 novembre de Vincent Villeminot, qui fait 203 pages (je voulais le lire à cette période précise de l'année). Ça a été une lecture époustouflante ! Elle me tenait en haleine, était dure et belle, .... Une merveille, surtout quand on pense au thème qu'elle aborde. 
J'ai ensuite enchaîné Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous de Nathalie Stragier, qui fait 427 pages. Chinmoku du Monde Fantasyque m'avait donné très envie de le lire, et m'a grand-mère me l'a offert en arrivant.
J'ai enfin commencé Lady Helen, Le club des mauvais jours de Alison Googdman, qui fait 562 pages mais dont je n'ai lu pour l'instant que 300. Il me fait envie depuis que je l'ai en ma possession. Et pour l'instant, j'adore !

Donc, pour l'instant, je n'ai pas encore lu 1000 pages, mais qui sait ? Sinon, j'ai été ravie de mes lectures et j'ai beaucoup aimé partager sur le groupe Facebook, et c'est ça que je retiens.

Et vous, vous avez participé au week-end à mille ? Avez-vous réussi ? Qu'avez-vous lu
(non je ne fais pas du tout psychopathe à poser pleins de questions)

vendredi 11 novembre 2016

Vampire Academy de Richelle Mead


titre : Vampire Academy
tomes 1, 2, 3 : Soeurs de sang, Morsure de glace, Baiser de l'ombre
auteur : Richelle Mead
édition : Castelmore
parution : 2010
lectures n° 49, 56, 57


     Synopsis :
Saint-Vladimir est un lycée privé hors du commun: à l’abri des regards indiscrets, de jeunes vampires y apprennent la magie.
Rose Hathaway est une dhampir et elle doit assurer la protection de sa meilleure amie Lissa, princesse moroï.
Menacées au sein même de l’Academy, Lissa et Rose ont fugué ensemble, mais ont été ramenées de force derrière les hautes portes de Saint-Vladimir. Entre intrigues machiavéliques, rituels nocturnes inavouables et amours interdites, elles doivent rester sur leurs gardes: les Strigoï, vampires immortels et ennemis jurés des Mroï, pourraient bien faire de Lissa l’une d’entre eux pour l’éternité.




     Mon avis :

Il y a longtemps j'avais vu le film Vampire Academy que j'avais adoré. Et il y a quelques temps, j'ai décidé de commencé la saga.

Rosemarie Hathaway est une dhampire, elle est moitié humaine moitié vampire, contrairement à sa meilleure amie Vasilisa Dragomir qui elle est une moroï de sang royale. Toutes deux sont ramenée de force à l'académie Saint Vladimir après s'y être enfuies deux ans plus tôt.

Rose a un tempérament de feu. Elle est vif d'esprit, sarcastique, indisciplinée et loyale. Destinée à devenir la gardienne de Lissa, elle s'entraîne sans relâche avec son mentor Dimitri dont elle va tomber amoureuse. Depuis l'accident qui a couté la vie aux parents de Lissa, elle partage un lien psychique avec sa meilleure amie qui lui permet de lire dans son esprit.

Lissa est plus tempérée que Rose. Elle est naïve, juste et généreuse. Maîtrisant l'esprit, une magie rare et méconnue, elle est extrêmement forte en persuasion.

J'ai lu le tome 1 qui m'a beaucoup plu. Certes je connaissais l'histoire, mais des précisions et petits changements m'ont fait apprécier cette lecture. J'ai donc tout de suite lu le 2. Un peu déçue ayant trouvé que la relation Rose/Lissa s'appauvrissait, j'ai tout de même aimé. Néanmoins, j'ai attendu avant de lire le tome 3. Et celui-là a été une déception.

J'ai trouvé que l'auteure s'arrêtait beaucoup plus sur les histoires d'amours de Rose que sur l'intrigue et l'amitié entre l'héroïne et la princesse.

Quant à la fin, elle m'a achevée. Une partie était incroyable et inattendue (la transformation de Dimitri), l'autre inutile et ... je ne trouve pas mon mot (Rose abandonne Lissa pour Dimitri).

Ce qui me plaisait au départ, c'était la partie mythologie roumaine sur les vampires, cette hiérarchisation peu commune, ainsi que l'étrange lien entre Rose et Lissa. Il y avait un peu d'amour (il en faut toujours ;), mais ce n'était vraiment pas le thème principal. Or, j'ai l'impression qu'au fil des tomes, l'auteure a changé d'objectif.

Donc, pour faire simple, je suis partagée. C'est une saga avec de bonnes idées, mais qui pour moi à mal évolué. Ce qui est dommage car les personnages sont attachants, l'intrigue est très intéressante et l'idée de hiérarchie entre vampires, nouvelle.

mercredi 9 novembre 2016

La trilogie marseillaise de Marcel Pagnol


titre : La trilogie marseillaise
auteur : Marcel Pagnol
illustrateur : Dubout
éditions : André Sauret et Michele Trinckvel
parution : février 1980


Par un heureux miracle je me suis retrouvée en possession de la trilogie de Marcel Pagnol : Marius, Fanny et César. Mais ce n'est pas tout, cette édition est d'époque et elle est juste sublime. Alors que je n'avais jamais lu de Pagnol mais que j'en gardais un assez mauvais souvenir avec un devoir de français juste long et pénible, j'ai débuté cette trilogie avec enthousiasme.
Le premier tome a été fini en une soirée et le second, commencé le lendemain, j'ai attendu un peu avant de lire le dernier. 

Ces livres sont des pièces de théâtre mais le dernier a été écrit pour le cinéma. 
On suit donc Marius, une jeune Marseillais de 20 ans qui travaille dans le bistro de son père, César et Fanny, jeune femme de 18 ans amoureuse de Marius. Pour donner la réplique à ces personnages, nous avons Honorine, Escartefigue, Panisse, Monsieur Brun et plein d'autres.

Marius a 20 ans, il travaille dans le bistro de son père et il est (va tomber?) amoureux de Fanny. Mais il a un rêve, un rêve grandissant, un rêve prenant, comme une maladie. Il rêve de l'océan, il rêve de naviguer. Et cela l'obsède. Il sait qu'un jour il partira, il sait qu'un jour il laissera tout en plan pour prendre la mer et il ne veut pas gâcher la vie de Fanny. Bien sûr, l’histoire ne tourne pas qu’autours de ça (vous imaginez trois tomes là-dessus ?). Mais c’est la première intrigue et sans elle, il n’y aurait pas d’histoire.

Une drôle d'histoire avec des personnages attachants et des dialogues amusants, voila ce que je retiens de cette trilogie. Les personnages ne sont pas très malins et cela donne lieu à de nombreux quiproquos assez risibles.

Que puis je dire d'autres ?


Les livres sont illustrés par Dubout avec des caricatures parfaitement  adaptées. L’histoire se lit vite et facilement. Néanmoins, je ne suis pas sûre de vouloir lire d’autres romans de Pagnol…


Extrait : 

MARIUS 
Comment ! toi aussi ! Mais, nom de Dieu, qui c'est le père ? Celui qui a donné la vie ou celui qui a payé les biberons ?

CESAR
Le père, c'est celui qui aime.

vendredi 4 novembre 2016

Le Bois dormait de Rebecca Dautremer



titre : Le Bois dormait
auteur : Rebecca Dautremer
dessinatrice : Rebecca Dautremer
édition : Sarbacane
parution : 2 novembre 2016
nombre de pages : 32
prix : 18 €
lu en format PDF

Synopsis :

Dormir, dormir, d'accord !
Mais 100 ans ?! ... C'est un peu long, non ?

     Mon avis :
 
Je suis une grande fan de Rebecca Dautremer, j’ai découvert sa plume quand j’étais petite, dans Histoires de Princesses de Christine Palluy qu’elle illustrait avec d’autres dessinateurs. Ensuite j’ai lu L’Amoureux, Babayaga, Princesses oubliées et inconnues, Cyrano, Elvis, Le journal secret du petit poucet, Alice, et Le petit théâtre. J’en ai cinq chez moi et je ne me lasse pas de les lire et de regarder les images.
Alors vous pouvez vous doutez que quand j’ai appris que Rebecca sortait un nouvel album chez Sarbacane et qu’ils me l’enverraient en pdf, j’ai juste sautée de joie, littéralement.

Je ne dirais pas que cet album est une réécriture de La Belle au bois dormant, car Aurore et Maléfique ne sont pas nommées.
Deux petits bonhommes, un jeune homme et un plus vieux, se promènent dans un village appelé Le Bois. En soit, rien de plus banal, mais ce village est silencieux, immobile, endormit, endormit depuis cent ans.

La narration est tenue par le vieil homme qui parle, pose des questions et donne les réponses. 




L’auteure a marqué la différence des mondes avec son crayon. Les deux comparses sont en noir et blanc, comme des esquisses, alors que les personnages et le village du Bois sont en traits pleins et en couleurs.
Quand le jeune homme décide de les sauver, il fait parti du village et l’illustratrice a noté ce changement. Il est coloré et en traits pleins. Inversement, quand le village s’éveille, les personnages deviennent des esquisses.

J’aime beaucoup cette idée, comme si le fait qu’on soit en mouvement empêche de nous dessiner « entièrement »
Les dessins n’en restent pas moins beaux et travaillés. Ils sont tout en détails et précision.

Les traits fins et précis, les couleurs choisis avec soins, tout cela donne un ensemble juste sublime.

Vous l’avez devinez, j’ai été plus quecharmée par cet album et nul doute que je l’achèterai en format papier et que j’irai le faire dédicacer à Montreuil ^^

Un grand merci aux éditions Sarbacane pour cet envoie


Je trouve cette image magnifique

mardi 1 novembre 2016

Bilan du mois → Septembre & Octobre 2016


Salut salut !

Nous somme le 1er du mois et qui dit 1er du mois, dit bilan du (des) mois précédents ! Comme je ne vous ai pas fait mon bilan de septembre (et que je ne sais pas avec exactitude où se trouve la séparation), je vais vous faire un énorme bilan depuis la rentrée à aujourd'hui avec un mini avis ^^

Mes lectures terminées :





J'ai donc lu 14 (je crois) livres depuis la rentrées, ce qui voudrait dire 7 livres par mois. C'est plutôt bien non pour une rentrée de seconde ?

Nous les menteurs de E. Lockhart. C'était une lecture agréable qui nous tenait en haleine et la fin est incroyable. Je ne m'y attendais pas du tout mais je crois avoir été un peu déçue, j'avais déjà eu affaire à une fin pareil...
L'Ogre à poil(s) de Marion Brunet. C'est un Pépix écrit par Marion Brunet, que dire de plus ? Une lecture géniale !
Super Vanessa de Florence Hinckol. De même, lecture agréable dont le côté jeunesse m'a fait le plus grand bien.
Vampire Academy, t-1 : Soeurs de Sang de Richelle Mead. J'avais adoré le film, j'ai adoré le livre.
Iphigénie de Jean Racine. Lecture de cours qui m'a étonnée car je l'ai vraiment appréciée. Les tirades étaient magnifiques, la complexité d'Agamemnon fascinante...
Marius de Marcel Pagnol. Une lecture très agréable et amusante.
Fanny de Marcel Pagnol. C'est la suite de Marius.
La Place Royale de Pierre Corneille. Encore une lecture de cours mais qui cette fois m'a nettement moins plu. Des quiproquos pas possibles autours d'intrigues amoureuses agaçantes.
Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs. Cela faisait longtemps que je voulais le lire et j'ai profité de sa sortie au cinéma. Un très bonne lecture ainsi qu'un très bon film, j'ai hâte de connaître la suite.
Rebecca Kean, t-1 : Traquée de Cassandra O'Donnell. Je l'ai relu pour la ... 6eme fois ? J'adore vraiment beaucoup trop cette série et je veux le tome 6 !!!!
Vampire Academy, t-2 : Morsure de Glace de Richelle Mead. Je l'ai peut-être moins apprécié que le tome 1 mais cela reste une très bonne lecture.
Vampire Academy, t-3 : Baiser de l'ombre de Richelle Mead. Un tome trois que j'ai nettement moins aimé que les autres, et j'ai détesté la fin (elle laisse sa meilleure amie en plan pour .... Dimitri ?! )
Harry Potter et l'Enfant maudit. Je l'attendais depuis longtemps et j'ai été déçue. C'est une fanfiction comme une autre et le théâtre ne va pas du tout à Poudlard.
César de Marcel Pagnol. Le dernier tome de la trilogie Marseillaise avec lequel j'ai eu plus de mal.

Mes lectures commencées 


J'ai commencé Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes. Le développement mental de Charlie est fascinant, j'aime beaucoup ce livre.
J'ai dû le mettre en pause pour une lecture de cours Les lettres persanes de Montesquieu. Lecture longue, longue, longue à laquelle je ne comprends pas tout.

Mes acquisitions 


J'ai craqué un après-midi où j'ai acheté 4 livres, j'ai dû acheté trois livres pour les cours et ma mère m'a acheté deux romans, ce qui fait 9 livres en tout.
Miss Peregrine et les entants particuliers de Ransom Riggs en poche
Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes en poche
La machine infernale de Jean Cocteau en poche
Jane Eyre de Charlotte Brontë en poche
Iphigénie de Jean Racine avec préface
La Place Royale de Pierre Corneille avec dossier
Les lettres persanes de Montesquieu avec dossier
Harry Potter et l'Enfant maudit
Lady Helen, t-1 : Le club des mauvais jours de Alyson Goodman

Les articles postés

Je n'ai donc posté que trois articles et j'en suis désolée.
Le retour ?
Harry Potter et l'Enfant maudit
Autumn Book Tag



Voilà pour ce bilan. Pour novembre j'aimerais faire plus d'article mais je ne sais pas si je pourrais avec les cours et si je trouverais de quoi parler, si vous avez des idées d'articles, n'hésitez pas ;)

Je vous souhaite à tous un bon mois de novembre et de très belles lectures !