MENU

mercredi 26 avril 2017

Les Secrets de Brune de Bruna Vieira et Lu Cafaggi



titre : Les Secrets de Brune
          L'amie parfaite
auteure : Bruna Vieira
illustratrice : Lu Cafaggi
édition : Sarbacane
parution : 3 mai 2017
nombre de pages : 85
prix : 15,50€
lecture n°31









Synopsis : 

C'est bientôt la rentrée et Brune change de collège... Son angoisse grandit à mesure que le jour fatidique approche. À quoi ressemblera sa nouvelle vie ? Son histoire commence...
Brune est une adolescente timide et secrète, qui
s'interroge sur sa vie, sur le monde qui l'entoure.
Ses copains de classes, ses professeurs,
sont autant d'énigmes qu'elle peine à résoudre.
Comment trouver la clé ?




Mon avis :


Les Secrets de Brune est un album juste adorable.



Brune a déménagé, elle change de collège. C’est bientôt a rentrée et cela l’effraie. Timide et secrète, elle a du mal à aller vers les autres et a peur de se retrouver seule. A travers les mots mais aussi les images, Brune nous dévoile son histoire.

Ce petit album aux consonances autobiographiques dépeint parfaitement ce sentiment d’être perdu, pas à la hauteur. Brune se cherche, et finalement, sa première journée ne s’est pas bien passée. Mais à la fin, il y a cette touche de rêve, ces hirondelles qui s’envolent et cet espoir idyllique. « Tout va s’arranger. Demain, je réessaierai » 
Et ce message est beau, car même si le chemin est dur, rien n’est jamais perdu.





Les dessins, comme faits aux crayons de couleurs, sont superbes. Tout doux, cotonneux. Ils ont un côté naïfs et enfantin avec leurs couleurs pastels. J'imagine la voix de Brune, elle est douce, voilée. Elle commence à changer, se rapproche des tons graves, mais possède encore ses accents d'enfant.

Les titres des chapitres sont des hommages à d’autres écrivaines incroyables. 
Parfois, Brune nous parle, elle nous pose des questions et nous donne le moyen d'y répondre avec des lignes tracées.



Et il y a même des petits bonus ! Par exemple, nous avons la recette d’un gâteau, qui franchement, a l’air délicieux. Il y a aussi trois pages sur « Comment Les Secrets de Brune a commencé ». 


Donc, pour résumer, une lecture toute douce que j’ai adoré et que je relirai dès qu’une baisse de moral se fait sentir ! 


Navrée pour la qualité médiocre des photos,
mon appareil n'est pas terrible et je ne suis moi-même pas très douée ^^'

mercredi 19 avril 2017

Faire le mort de Stefan Casta


titre : Faire le mort
auteur : Stefan Casta
traductrice : (suédois) Agneta Ségol
édition : Thierry Magnier
nombre de pages : 259
parution : mai 2004
coût : 14€
lecture n°28

Synopsis :

Kim et ses amis sont passionnés d'ornithologie. Lors d'une excursion dans les bois, Kim est passé à tabac par les autres, et laissé pour mort. Il ne dira rien. Mais personne ne sortira idemne de l'"accident"






Mon avis : 

Etrange. C’est le premier mot auquel je pense pour qualifier ce roman.

L’histoire est complexe. Composée de flashback racontés à la première personne, on peut facilement se perdre. Parfois, je ne comprenais plus, ne savais plus où j’en étais. 

L’écriture est elle aussi particulière. A la fois simple et alambiquée. Des phrases courtes avec du vocabulaire courant, ponctuées de sous-entendus et amenant à des réflexions complexes. Et de ce mélange se dégage une beauté, une poésie magnifiques, mais aussi une violence impitoyable et brute. 

En fait, à première vue, ce roman paraît simple, et pourtant…
Tout comme Kim, en surface, il est naïf, doux ; car en cherchant plus profondément, on découvre des questionnements complexes sur le sens de la vie. Ils sont si candides, si innocemment posés, qu’ils résonnent d’autant plus en nous. J’avais comme l’impression de voir la barrière entre l’enfance et l’âge adulte, entre les contes de fées et la réalité. J’avais l’impression de chuter, de tomber de haut et de me faire mal. J’avais l’impression de devoir grandir sans le vouloir.


La clarté de cette chronique est je pense, à déplorer. Mais ce qu’il faut retenir, c’est que ce roman est bouleversant, de part son histoire, ses personnages, son écriture et le message qu’il porte.

lundi 17 avril 2017

C'est lundi, que lisez-vous ?


Hello ! 
C'est lundi que lisez-vous ? qu'est-ce que c'est ? Mis en place par Galleane et Mallou, qui se sont inspirées de It's Monday, what are you reading?, c'est tout simplement un rendez-vous hebdomadaire où il s'agit de répondre à ces trois questions : 

  • Qu'as-tu lu la semaine dernière?
  • Que lis-tu cette semaine?
  • Que liras-tu la semaine prochaine ?

Ma lecture passée :


La semaine dernière, je n'ai lu qu'un livre, mais un très bon livre. Il s'agit du tome 2 de Phobos par Victor Dixen. Alors que l'histoire commençait à stagner un peu et à trop se centrer sur la romance, la fin est encore une fois stupéfiante.

Ma lecture du moment :


J'ai commencé hier dans le train Faire le mort de Stefan Casta. L'histoire est étonnante et l'écriture spéciale mais magnifique.

Mes prochaines lectures : 


Je dois lire pour les cours La Chartreuse de Parme de Stendhal ainsi que Une partie de campagne de Maupassant.
Sinon, j'ai dans ma valise 6 autres romans et le grenier de mes grands-parents regorge de livres. J'ai donc largement de quoi occuper mes journées !

Côté écrans : 


J'ai découvert la série Riverdale, et j'attends avec impatience la sortie de l'épisode 11

Petit mot :

Etant zone C, c'est le début des vacances pour moi ! Je vais essayer de rattraper l'énorme retard que j'ai dans mes chroniques et d'être plus présente sur la blogosphère. Mais chaque fois que je dis ça, je ne le fais jamais ^^'

 💚 Passez une très bonne semaine 💚

lundi 10 avril 2017

Bilan du mois → Mars 2017



Coucou tout le monde !
Après un grand blanc de chronique causé par la flemme, je reviens avec mon bilan du mois :)


Mes lectures

Je continue sur mon marathon livresque (j'avais envie d'utiliser ces mots 😂), et j'ai donc lu 8 livres en tout ! Franchement, je suis fière.



J'ai commencé ce nouveau mois avec une nouvelle collection, les Pépix noirs de chez Sarbacane ! Leur premier tome, Nils & Zena de Sylvie Deshors, est un très bon policier pour enfants.
Ensuite, j'ai lu Le piège de l'innocence de Kelley York, qui fut malheureusement une déception.
Vint le tour de Phobos de Victor Dixen, une véritable bombe ! J'ai eu du mal à passer à autre chose.
Pour changer complètement d'atmosphère, j'ai lu Le Jour où je suis partie de Charlotte Bousquet, une lecture marquante et révoltante.



Pour les cours, j'ai du lire la deuxième et dernière partie de César Birotteau de Honoré de Balzac. Je l'ai trouvé ennuyeux à mourrir avec des tonnes de jargon financier.
Retrouvé par hasard dans ma bibliothèque, j'ai lu La machine infernale de Jean Cocteau. Il faudra que le relise...
Mon plus grand bonheur du mois fut la sortie du tome 6 de Rebecca Kean de Cassandra O'Donnell. Acheté le jour même, fini dans la soirée x)
C'est une lecture toute mignonne qui termina Mars : Hisse & Ho t-4 de Anne Loyer.


Niveau écrans



Je suis bien entendu allée voir Beauty and the Beast, j'ai adoré cette adaptation et me suis empressée de retomber en enfance avec le dessin animé.
Ensuite.... Je ne sais plus très bien. 

Mes articles 

J'ai posté 5 articles : le bilan de février, 3 chroniques et 1 CLQLV




☀Je vous souhaite à tous un très beau mois d'avril, plein de soleil et de fleurs🌸☀

mercredi 5 avril 2017

L'écume des mots ....



Helloooo

Le printemps est là, les bourgeons éclosent, les jours se rallongent, le temps se réchauffe et l’hiver fait place au renouveaux, aux changements. 

« Honorine ». Quand j’ai créé mon blog, j’étais en cinquième, et mes parents avaient voulu que je prenne un pseudonyme. N’étant pas très imaginative, j’ai juste traduit mon prénom en français, et Enora est devenu Honorine. Donc, choc, je m’appelle Enora. 
La blogo me fait rencontrer de plus en plus de gens, des personnes incroyables, et j’ai envie qu’elles me connaissent, que, quand on se parle, ce soit mon prénom qu’elles utilisent et non une simple traduction.

Ensuite, cela fait longtemps que j’y pense, Le Blog-Livre d’Honorine ne me plait plu comme nom. Déjà, je reprends mon véritable prénom, Honorine est donc à bannir, mais en plus, je le trouve trop conforme, pas assez « poétique ». C’est pourquoi, Le Blog-Livre d’Honorine se métamorphose en L’écume des mots

J’espère que cela ne vous perturbe pas trop et que vous vous habituerez tous à ces « petits » changements, mais moi ils plaisent, et je préfère être Enora de L’écume des mots, plutôt que Honorine du Blog-Livre d’Honorine.

De grosses bises

Enora 💕